Investir les endroits mal aimés

investir les endoits mal aimés 2En parcourant le territoire lavallois, je me suis questionné sur mon sentiment d’appartenance à la ville. Je me suis aperçu que je traversais certaines zones sans jamais leur prêter attention. Ces endroits me sont soudainement apparus comme étant mal aimés, désinvestis. Après tout, qui s’identifie aux terrains vagues, aux bretelles d’autoroutes, aux grands stationnements de centres d’achats? Comment rendre ces lieux plus signifiants? Lire la suite